La philosophie est une discipline assez peu pratiquée en France, en dehors des écoles et des universités. Agathe, consultante en philosophie depuis une dizaines d’années nous propose ici de découvrir ou de redécouvrir les subtilités de la philosophie. Découvrez le point de vue de cette passionnée, autour de cette science de la pensée…
Temps de lecture : 6 min – Partagez votre avis à la fin de l’article – Avis des lecteurs : 4.7 / 5 🙂

Travailler son esprit critique avec la philosophie

1) Est-ce que tu pourrais te présenter et nous raconter quel est ton parcours ?

Je m’appelle Agathe Vidal et suis consultante et formatrice spécialisée en philosophie. Très tôt, je me suis intéressée à cette science et ai eu envie de la rendre accessible au plus grand nombre. Après un master 2 de recherche en philosophie, j’ai commencé à travailler en France, aux États-Unis puis je suis partie en Belgique pour enseigner cette discipline.

Que ce soit dans des lycées, dans des institutions ou dans une prison, chaque individu à la capacité de travailler sa pensée. En 2008, j’ai fait le choix d’enseigner la philosophie à des personnes incarcérées. L’enjeu était de développer des contenus et outils méthodologiques permettant une transmission philosophique. Accompagner la réflexion d’une autre manière autour d’une des oeuvres de Bergson, afin qu’ils puissent redevenir sujet grâce au texte et ainsi retrouver une forme de liberté.

« C’est finalement une succession d’évènements, de rencontres et d’échanges avec mes élèves qui m’ont orienté vers l’entrepreneuriat. »

Avant de créer ma société L’Institut Cogito en 2017, j’ai travaillé plusieurs années dans le domaine privé en parallèle de mes activités de recherche et d’enseignement. C’est finalement une succession d’évènements, de rencontres et d’échanges avec mes élèves qui m’ont orienté vers le choix de l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, je propose des formations sur mesure, des ateliers et des évènements permettant à chacun de s’approprier l’éthique et la philosophie.

2) Quels sont les enjeux et les challenges pour faire découvrir la philosophie ?

Je dirais essentiellement le fait de m’adapter à tous les publics pour que la philosophie soit accessible à tous les niveaux. Cela m’anime au quotidien, devoir s’adapter aux personnes, à leur histoire et à leur formation initiale en leur apportant des outils pour travailler leur pensée.

« Les grecs anciens considéraient qu’il n’était pas possible de travailler sa pensée sans tenir compte du développement physique. »

En plus de la création de formation, j’organise des stages qui allient la philosophie et la pratique d’activités sportives. Les grecs anciens considéraient qu’il n’était pas possible de travailler sa pensée sans tenir compte du développement physique. C’est donc un double défi à savoir, la création d’offres sur mesure avec le souci de contenus spécifiques et la volonté de promouvoir la philosophie.

3) Qu’est-ce qui te motive le plus dans ton activité au quotidien ?

L’émerveillement ! Ce moment d’arrêt où l’on découvre sa propre réflexion par l’effet du thaumazein ou le fait de s’étonner, d’éveiller sa pensée. Si par exemple à la fin d’un débat, de nouvelles perspectives de pensées s’ouvrent, c’est alors que le thaumazein a réussi à activer les bons leviers.

Il y a aussi l’apprentissage continu à travers la triple écoute de son discours intérieur, celui d’Autrui tout en étant dans une optique de construction et de ce qui est compris par les intervenants. Parfois, on oublie que l’autre n’est pas soi et qu’il ne demande qu’à être compris pour ce qu’il est dans sa singularité. Ainsi, développer notre capacité d’analyse et de compréhension mutuelle est une opportunité qui prend forme dans la rencontre !

Pythagore a dit : « La philosophie est la mère de toute les sciences ». Et lorsque l’on saisit l’importance de la philosophie dans la constitution de notre histoire et de notre culture, nous ne pouvons plus penser sans elle. Ainsi, ce constat lors de mes activités à savoir pouvoir observer à quel point nous avons tous besoin de la philosophie vient confirmer mon engagement.

Voir cette publication sur Instagram

La chance d’apprendre encore et encore! Que ce plaisir se manifeste par un sentiment de communion d’equipe ou bien des qualités humaines en action de façon inconsciente ou par la forme d’action vertueuse. Tout cela nourrit perpétuellement ma quête de l’accomplissement de chacun de nous et confirme une vision de la vertu en tant qu’exercice du bonheur : « la vertu est une disposition acquise de la volonté » cf: Aristote, Ethique à Nicomaque, (1106 b 36). #Accompagnementphilo#philosophiedeterain#depassement #humanite#consultingenphilosophie#partagersaquete#donnerlemeilleurdesoi#philosophiedelaction#communion#accomplissement#qualiteshumaines#agathevidal#aristote#vertu#disposition#bonheur#volonte#ethiqueanicomaque#apprendre#chance#equipe#institutcogito

Une publication partagée par Agathe Vidal (@agathe.vidal) le

4) Comment fais-tu pour trouver un équilibre entre ton activité professionnelle et tes projets personnels ?

Je considère que les deux sont imbriqués. Ce sont deux facettes d’une même pièce. Je suis la même personne dans ma vie personnelle et professionnelle et j’ai réussi à trouver un certain équilibre parce qu’il y a du sens dans ce que je fais. Assez jeune, j’ai découvert la philosophie. Elle apparaît aujourd’hui pour moi un peu comme une boussole, en orientant ma façon d’être et de faire.

Lors de notre entrée en première année de philosophie, je me souviens qu’un de mes professeurs m’avait dit : « vous ne gagnerez pas beaucoup d’argent et aurez peu de possibilité de carrière ». Dès le début de mon cursus je savais alors que je devrais créer mon activité. Surtout si je voulais permettre à chacun d’accéder aux bénéfices de la philosophie tout en vivant de ma passion.

5) Est-ce que tu considères qu’apprendre à mieux se connaître est bénéfique pour mieux-vivre ?

Peut-être que la question à se poser serait « à quel point je me connais ? ». Et plus globalement, « connaître la vérité est-ce essentiel pour mieux-vivre ? ». Si cela peut parfois nous apporter des réponses, cela nous amène à évoluer en permanence tout en se demandant « est-ce qu’il ne faudrait finalement pas vivre dans l’insouciance ? ».

« La philosophie est la seule science qui se questionne sur elle-même. »

La capacité à devenir un sujet pensant n’est pas chose facile même si tout le monde la possède en soi. Acquérir un esprit critique demande un certain engagement et réussir à pouvoir penser par soi-même est un travail au quotidien. On a tous la capacité de penser par soi-même, libre à nous de l’activer.

6) Dans ton quotidien, qu’est-ce qui t’aide à prendre les décisions justes et à avoir confiance en toi ?

Je me dirige dans la vie en fonction de mes objectifs et de mes valeurs en me demandant « qu’est-ce qui est conforme à mes valeurs ? ». En philosophie, l’éthique représente la construction des valeurs et se distingue de la morale. Pour ce qui est de la justesse de mes décisions, je ne sais pas si elles sont toujours justes mais en tout cas, je fais en sorte qu’elles soient conformes à mes principes et à mes objectifs.

Au fond, avoir la capacité à m’étonner moi-même face aux défis de l’existence, c’est ce qui me donne de la confiance et de la motivation. Prioriser certaines valeurs vis à vis des objectifs est un choix et les deux sont pour moi liés. Car pour accomplir ce qui m’anime, je souhaite respecter mon éthique personnelle.

La philosophie est la seule science qui se questionne sur elle-même. Elle se remet en permanence en question et c’est ce principe que j’essaie d’appliquer lorsque je prends des décisions.

7) Pour continuer à évoluer sur le plan personnel et professionnel, quelles sont tes aspirations ?

J’ai besoin de continuer à apprendre, à me former et à rester dans cette optique de découvertes permanentes pour me sentir épanouie. Quoi que je fasse à l’avenir, je sais que j’apprendrai autant dans ce que je réussirai que dans ce que j’échouerai.

« Partager les outils de la philosophie pour qu’ils deviennent accessibles à tous afin que chacun puisse développer son esprit critique. »

Mon ambition d’œuvrer pour faire découvrir la philosophie pourrait se développer sous de nouvelles formes et dans d’autres structures. Avec des personnes qui diffuseraient ce message. Partager les outils de la philosophie pour qu’ils deviennent accessibles à tous afin que chacun puisse développer son esprit critique.

8) À toutes les personnes qui découvrent ton parcours de vie et qui cherchent à construire leur propre chemin, qu’aimerais-tu leur dire ?

Je pense qu’il faut croire en ses idéaux. C’est tout à fait possible d’atteindre ses objectifs mais il faut s’en donner les moyens. Cela implique une confrontation au réel tout comme le fait d’apprendre à mieux se connaître. Savoir faire la différence entre son ambition, ce que l’on souhaite réaliser et ce qui sera utile : « qu’est qui dans mon idéal aidera et/ou sera utile aux autres ? ».

Parfois, il faut accepter d’échouer pour atteindre notre objectif un peu plus tard et savoir revisiter sa stratégie. Il est également important de ne pas négliger l’environnement dans lequel on évolue.

À travers l’allégorie de la caverne, Platon nous questionne justement là-dessus. « Est-ce que je préfère rester dans l’obscurité de ma caverne, ou est-ce que j’en sors et je prends le risque d’une rencontre avec la lumière ? ». Si la philosophie permet de travailler sa pensée, c’est bien à chacun d’explorer et de trouver ce qui a du sens pour soi, et pour les autres.

➡️ Avant de terminer, j’aimerais te proposer le jeu du portrait chinois ! C’est un jeu littéraire qui permet d’en savoir plus sur ta personnalité. Prête ? 🎭

Si tu étais un animal tu serais ? Une cigogne 🕊 pour prendre de la hauteur et garder l’équilibre.

Un super héros : un super-plombier 🔧 avec une boîte à outils philosophique.

Un super pouvoir : rendre discrètement les gens heureux 😌 sans qu’ils s’en rendent compte.

Un défaut : perfectionniste 🤷🏻‍♀️ cela implique parfois de ne pas être comprise.

Une qualité : idéaliste 💭 cela aide à imaginer le monde et à trouver des solutions.

Et la citation qui te caractériserait le mieux ? « On ne peut pas résoudre un problème avec les modes de pensées qui l’ont engendré. » Albert Einstein

Un livre à conseiller aux lecteurs qui souhaitent s’initier à la philosophie ? Le roman philosophique “Le monde de Sophie” de l’écrivain Jostein Gaarder.

Vous avez apprécié l’interview de Agathe ? Faîtes-le nous savoir ci-dessous en un clic 🙂

↪️ Accédez à l’interview n°7 et découvrez comment accepter l’échec avec Sacha… Lire la suite

Avez-vous trouvé cet article utile ?

(1 = à revoir / 5 🙂 = très utile)

Moyenne des avis 4.7 / 5. ✅ Avis : 13

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?